< >
Veuillez patienter
Icône pour scroll vers le bas
0%
Icône ils parlent de nous

Ils parlent de nous !

Ruches
Erhard

Découvrir

LA Ruche

Sculpter en bois massif pour se rapprocher au mieux de l’habitat naturel des abeilles



Ruche avec ecorce
Ruche avec ecorce

Ruche avec Ecorce

Design contemporain - Structure 3X plus légère

La ruche sans écorce captive par son esthétisme et permet une manutention en toute légèreté.

Les éléments
Ruche sans ecorce
Ruche sans ecorce

Ruche sans Ecorce

Modèle rustique - Protection naturelle

La ruche avec écorce offre un refuge de biodiversité et se fond agréablement bien dans le paysage.

Les éléments

LesElements

Icone déplacement 3D
This content requires HTML5 & Javascript or Adobe Flash Player Version 9 or higher.

Corps de la ruche

Le corps de ruche est creux et de dimensions proche des cavités sauvage que l’on peut observer dans la nature. Il se place sur son support de souche creuse. Sa capacité est estimée à environ 13 L qu’on pourra facilement tripler de volume. On fait donc des colonies plus petites mais plus résistantes. Sa forme parfaitement cylindrique à l’intérieur permet d’obtenir une gestion optimale de la chaleur et diminue drastiquement la prise au vent en extérieur. La convection thermique redistribue l’humidité et homogénéise la température dans la ruche de façon naturelle. Un trou central débouchant permet la continuité des constructions de cires entre les corps, facteur déterminant pour l’hivernage qui permet aux abeilles de remonter chercher la chaleur et les provisions de miel sans aucuns obstacles ni saut à franchir. Environ 5 kg de miel pourront y être récolté.

Réhausse

La réhausse sert de grenier dans l’habitat des abeilles. Elle a pour fonction d’isoler la partie haute de la ruche tout en assurant une bonne hygrométrie, et se place donc entre le toit et le corps de ruche. Elle peut servir notamment de nourrisseur, par exemple en y cachant un pot de miel. De plus, c’est un élément qui peut être utilisé dans le cadre d’une apiculture de production en permettant aux abeilles de remonter dans ce grenier y stocker un excédent de miel.

Bouchon plein

Les bouchons permettent d’obstruer simplement et rapidement le trou d’envol des abeilles. Ceci est particulièrement important pour le transport. Mais surtout, au fur et à mesure qu’on agrandit par le bas, on bouchonne l’orifice supérieur. Ceci afin de guider la reine à pondre à proximité des entrées et sorties d’abeilles et par conséquent, ne pas retrouver des larves dans le corps de ruche du haut lors de la récolte de miel. On oriente ainsi les abeilles à évoluer vers le bas, stocker les provisions de miel vers le haut comme cela se passe à l’état sauvage.

Bouchon percé

Il sert notamment à éviter les risques de pillages et empêche le frelon asiatique de rentrer dans la ruche grâce à son trou central de 10 mm qui ne laisse passer qu’une à deux abeilles à la fois.

Couvercle percé

Le couvercle percé permet d’améliorer l’isolation du haut de la ruche. Il se pose sur le corps de ruche uniquement pour le transport. Le reste du temps une fois la ruche installée, il se place sur la réhausse.

Coussin isolant

Le coussin isolant permet d’assurer une bonne isolation sous le toit de la ruche. Il se compresse dans la réhausse. Cousu à la main dans notre atelier, grâce à l’association toile de jute et laine de bois comprimée, ce coussin assure une fonction perspirante et limite donc les excédents de condensation au sein de la ruche.

Grille Inox

La grille en inox permet l’observation des abeilles par le haut et se place exclusivement sur le corps de ruche du haut. Ludique pour les enfants, sans ouvrir la ruche et en toute sécurité, il est ainsi possible de se faire une idée sur le bon développement de la colonie. Elle permet également d’assurer une bonne ventilation à l’intérieur de la ruche en permettant aux abeilles de gérer les flux d’air à leur guise en bouchant certaines mailles avec cire et propolis.

Toit en ardoise

Le toit en ardoise imperméable permet de protéger l’essentiel de la ruche contre les intempéries et les vents violents grâce à sa masse conséquente et son diamètre de 500 mm. Pour davantage de protection, la création d’un petit abri supplémentaire est conseillée. Il est également possible d’opter en option pour le toit en granit de 1000 mm de diamètre.

Souche creuse

Le support sur lequel doit être posé la ruche est un tronc naturellement creux en son centre, car il favorise le développement d’une faune microbiotique sauvage. Ce support sert de cave dans l’habitat des abeilles. C’est un élément essentiel pour permettre à la colonie de se défendre contre certaines maladies virales et autres bactéries de la ruche. Il est indispensable et primordial pour le bon fonctionnement de la méthode apicole car il favorise une lutte dite biologique en particulier grâce à l’intégration de nos acariens prédateurs qui y trouve refuges et s’y reproduisent dans la lutte contre le varroa.

Plateau mobile de transport

Le plateau de transport se place sous le corps de ruche.

Il sert uniquement à déplacer la colonie d’un point vers un autre en toute sécurité.
Une large ouverture grillagé permet la ventilation et l’apport d’oxygène même sur des trajets long.

Veuillez Choisir un élément :

  • Icone sélection élément corps de ruche
  • Icone sélection élément témoin de ruche
  • Icone sélection élément bouchon plein
  • Icone sélection élément bouchon creux
  • Icone sélection élément couvercle creux
  • Icone sélection élément couvercle plein
  • Icone sélection élément plexiglass
  • Icone sélection élément toit en ardoise
  • Icone sélection élément buche creuse
  • Icone sélection élément buche creuse

LesOptions

Toit en granit Abreuvoir Enfumoir Acariens Harpe électrique Marquage personnalisé Garantie Garantie MÉLANGE DE GRAINES PIONNIÈRES Vernis

Toit en granit

Scié dans la roche, le toit en granit recouvre 2x plus de surface que le toit en ardoise grâce à son diamètre de 1000 mm. Imperméable et lourd, il permet donc de protéger la ruche jusqu’à sa base contre les intempéries et les vents violents.

Par sa couleur, il sert également d’accumulateur de chaleur ainsi que de zone d’ombre par sa circonférence. Sa forme parfaitement ronde s’inscrit dans l’esthétique de la ruche.

Abreuvoir

L’abreuvoir en terre cuite permet aux abeilles de se poser en toute sécurité sans risquer de se noyer et ainsi alimenter la colonie en eau lors de fortes chaleurs ou période de sécheresse. Fabriqué artisanalement par notre potier, il se pose à même le sol ou se coince sur le bout d’un piquet en hauteur grâce à une encoche spécialement étudiée à cet effet. Par ailleurs, il sert notamment en tant qu’abreuvoir à oiseaux

Pack EPI

Ce pack inclut des équipements de protection individuelle tels qu'un blouson, des gants et un enfumoir en guise de sécurité supplémentaire.

- Gants en cuir protègent les mains et les avant-bras contre les risques de piqûre accidentelle grâce à une longue manchette et un élastique de maintien. Existe en plusieurs tailles.
- Blouson protège le haut du corps et la tête contre les risques de piqûre accidentelle en apportant légèreté et ventilation. Existe en plusieurs tailles.
- Enfumoir permet d'assurer une sécurité supplémentaire à proximité de soi en détournant l'attention des abeilles. En effet, la fumée agit comme une diversion vis à vis d'une action ou d'un travail à mener à proximité.

Acariens prédateurs

Les acariens prédateurs sont un moyen de traitement biologique contre les varroas. Ils sont naturellement présent dans toutes les forêts d'Europe et vivent au niveau du système racinaire des arbres dans les premiers centimètres de la couche d'humus.

À soupoudrer par le haut pour bien saturer la colonnie, ils finissent leur chemin dans le support souche creuse de la ruche au niveau de la terre afin de se reproduirent comme dans leur environnement naturel.

Les mâles montent dans la ruche chercher les varroas pour les faire tomber et ainsi nourrir les femelles et leurs petits qui restent au sol.

Harpe électrique

La harpe électrique est un système breveté pour contrer le frelon asiatique. Sa conception a été spécialement étudier pour que le frelon se prenne les ailes entre 2 fils électrique, puis tombe dans un récipient d'eau avant de se noyer.

En effet, le frelon est myope et ne voit pas les fils électriques très fins alimenté par un panneau photovoltaique de 20 W. La harpe se place à côté ou derrière une ruche en observant au préalable les parcours de vol du frelon.

Marquage personnalisé

Nous personnalisons votre ruche avec votre nom, une date ou autres initiales grâce à nos marques à frapper le bois.

Accompagnement

Nous fournissons un accompagnement personnalisé tout au long de l'année pour assurer un suivi de votre ruche avec les abeilles et vous faire parvenir conseils pratiques et rappels théoriques sur toutes les questions que vous pourrez vous posez sur la gestion annuelle.

Garantie

Fières d'être les seuls à proposer ce service, nous garantissons la survie des colonies d'abeilles dans nos ruches avec notre méthode apicole.

Mélange de graines pionnières

Ce mélange contient des graines mellifères pionnières très appréciées des abeilles tel que les ronciers, genêts, et prunelliers. Il suffit de semer et de laisser pousser sans entretien. Souvent mal-aimées, c’est pourtant grâce à leurs présences que d’autres espèces, plus exigeantes, pourront s’implanter suivant le processus naturel d'évolution et de développement de l'écosystème.
Idéal pour accélérer la régénération spontanée d'une partie d'un espace vacant. Leurs vocations sont donc d'occuper les terrains jusqu'à la formation des arbres dont ils favorisent et protègent le développement. Injustement redoutée et combattue, la ronce est une des plantes les plus utiles du règne végétal. Elle est une des premières à coloniser les terres nues ou délaissées. Contrairement aux idées reçues, elle est une chance voire une condition nécessaire au bon développement ultérieur d’autres végétaux. Ses puissantes racines décompactent profondément le sol. Ses déchets donnent un humus d’une très grande qualité, fertilisant ainsi les sols les plus médiocres. En accueillant une multitude d’animaux, les ronciers récoltent beaucoup de graines différentes qui donnent des jeunes plants d'arbres et d'autres arbustes naturellement protégés des assauts des chevreuils. Ils sélectionnent les sujets les plus vigoureux, les obligent à se dresser au-dessus d'eux et à s'élever vers la lumière. Parfois symbole de manque d'entretien, difficile à accepter, les ronciers sont un passage délicat, mais rapide et nécessaire à l'installation d'une végétation ligneuse variée et adaptée.

Vernis pour ruche

Particulièrement adapté pour la ruche sans écorce, ce vernis protège les bois extérieur en offrant une protection extrême face aux intempéries, froid et chaud. Il résiste aux UV et évite les grisaillements afin que le bois conserve son aspect brut d’origine au fil des années.

La fabrication est assurée par notre producteur français à 20 km de notre atelier. Ce flacon contient 500 ml de produit, et convient également pour tout autre usage de bois précieux à protéger en extérieur.

Veuillez Choisir un élément :

  • Icone sélection élément corps de ruche
  • Icone sélection élément témoin de ruche
  • Icone sélection élément bouchon plein
  • Icone sélection élément bouchon creux
  • Icone sélection élément couvercle creux
  • Icone sélection élément couvercle plein
  • Icone sélection élément plexiglass
  • Icone sélection élément toit en ardoise
  • Icone sélection élément toit en ardoise
  • Icone sélection élément toit en ardoise

LA
Methode

Conçu pour favoriser la biodiversité et proposer une méthode apicole accessible pour tous

LA
Methode

Conçu pour favoriser la biodiversité et proposer une méthode apicole accessible pour tous

Année 1

J'enruche

La période idéale pour un enruchement se fait en mai, selon les conditions climatiques du moment.

Cela peut se faire avec le concourt d’un apiculteur voisin qui peut fournir un essaim, ou grâce à un essaim naturel qui s’est posé dans un jardin à proximité, voire directement dans la ruche.

La plupart du temps, pour être bien sûr d’avoir des abeilles dès la première année, nous fournissons un essaim avec la ruche.

Lors de cette première année, après installation dans un coin du jardin, on laisse donc les abeilles évoluer tranquillement dans ce volume sans chercher à intervenir ou apporter quelconques modifications afin de respecter leur horloge biologique.

Voir Année 2

J'enruche

La période idéale pour un enruchement se fait en mai, selon les conditions climatiques du moment.

Cela peut se faire avec le concourt d’un apiculteur voisin qui peut fournir un essaim, ou grâce à un essaim naturel qui s’est posé dans un jardin à proximité, voire directement dans la ruche.

La plupart du temps, pour être bien sûr d’avoir des abeilles dès la première année, nous fournissons un essaim avec la ruche.
Lors de cette première année, après installation dans un coin du jardin, on laisse donc les abeilles évoluer tranquillement dans ce volume sans chercher à intervenir ou apporter quelconques modifications afin de respecter leur horloge biologique.

Année 1

Voir Année 2

Année 2

Je développe

Au printemps de la seconde année, il suffira d’ajouter un corps de ruche sous le premier.

En effet, le fait d’ajouter un élément par le dessous respecte le rythme de vie des abeilles qui construisent toujours du haut vers le bas dans la nature.

Bien entendu, comme pour la première année, on laisse les abeilles se développer tranquillement dans ce volume supplémentaire sans les déranger davantage.

Voir Année 3

Je développe

Au printemps de la seconde année, il suffira d’ajouter un corps de ruche sous le premier.

En effet, le fait d’ajouter un élément par le dessous respecte le rythme de vie des abeilles qui construisent toujours du haut vers le bas dans la nature.

Bien entendu, comme pour la première année, on laisse les abeilles se développer tranquillement dans ce volume supplémentaire sans les déranger davantage.

Année 2

Voir Année 3

Année 3

Je récolte

Idem, au printemps de la troisième année, on ajoutera un nouveau corps de ruche sous les deux premiers.

La ruche dans son état final est composée de trois corps de ruche. À l’automne de cette année-là, on récoltera le miel dans le corps de ruche du haut dépourvu d’abeilles et plein de miel. Ainsi chaque année, on agrandit par le bas et on récolte par le haut. Les abeilles hiverneront donc sur deux corps.

Il s’agit d’une récolte dite à l’ancienne car il suffit de retirer toutes les constructions de cire d’un corps de ruche, de broyer le produit à la main et au couteau dans une casserole, le faire chauffer pas trop fort et pas trop longtemps au bain marie juste le temps de faire fondre miel et cire, puis de laisser reposer une journée.

La cire étant naturellement plus légère que le miel, elle remonte à la surface.

On pourra retirer la pellicule de cire ainsi former et récupérer notre miel au fond de notre casserole qu’on passera dans un filtre pour retirer le plus gros des impuretés. On pourra donc espérer entre 5 et 10 kg de miel chaque année dans un corps de ruche.
Voir en cours d'année

Je récolte

Idem, au printemps de la troisième année, on ajoutera un nouveau corps de ruche sous les deux premiers.

La ruche dans son état final est composée de trois corps de ruche. À l’automne de cette année-là, on récoltera le miel dans le corps de ruche du haut dépourvu d’abeilles et plein de miel. Ainsi chaque année, on agrandit par le bas et on récolte par le haut. Les abeilles hiverneront donc sur deux corps.

Il s’agit d’une récolte dite à l’ancienne car il suffit de retirer toutes les constructions de cire d’un corps de ruche, de broyer le produit à la main et au couteau dans une casserole, le faire chauffer pas trop fort et pas trop longtemps au bain marie juste le temps de faire fondre miel et cire, puis de laisser reposer une journée.

La cire étant naturellement plus légère que le miel, elle remonte à la surface.

On pourra retirer la pellicule de cire ainsi former et récupérer notre miel au fond de notre casserole qu’on passera dans un filtre pour retirer le plus gros des impuretés. On pourra donc espérer entre 5 et 10 kg de miel chaque année dans un corps de ruche.

En cours d'année

#1 J'observe

L’observation des abeilles à proximité de la ruche et à travers le corps témoin suffise. A ce titre, nous conseillons un ouvrage « Au trou de vol » de H. Storch. Ce livre résume à lui seul tout ce que l’on peut observer au trou d’envol de la ruche et qui nous permet d’interpréter les différents types de comportements des abeilles au fil des saisons.

#2 Je contrôle

A travers la grille inox, on peut s’assurer que les constructions de cires s’agrandissent bien, que les provisions de miel sont suffisantes, ou encore que les abeilles sont nombreuses. De la même manière, au trou d’envol on peut repérer les apports de pollens, mais aussi sentir les bonnes odeurs de nectar boisé, tendre l’oreille pour écouter le bruissement de la colonie, et ressentir les flux de ventilation.

#3 J’agis

Au printemps et à l’automne, c’est-à-dire quand on agrandit le volume de la ruche ou qu’on la réduit après récolte, par sécurité on n’hésitera pas à réintégrer les acariens prédateurs dans la lutte contre le varroa, ceci pour favoriser une protection microbiotique permanente et obtenir ainsi toujours des abeilles en bonne santé. Cette intégration se fait par le haut pour bien saturer la colonie. Par ailleurs, en cas de présence de frelons asiatiques, ne pas hésiter à placer une harpe électrique ou un autre moyen de piégeage présent sur le marché. Puis, en hiver ou bien si les abeilles sont peu nombreuses à monter la garde, on met en place le bouchon percé pour réduire la circonférence du trou d’envol afin de limiter les risques liés aux ravageurs extérieurs.

#1 J'observe

L’observation des abeilles à proximité de la ruche et à travers le corps témoin suffise. A ce titre, nous conseillons un ouvrage « Au trou de vol » de H. Storch. Ce livre résume à lui seul tout ce que l’on peut observer au trou d’envol de la ruche et qui nous permet d’interpréter les différents types de comportements des abeilles au fil des saisons.

#2 Je contrôle

A travers la grille inox, on peut s’assurer que les constructions de cires s’agrandissent bien, que les provisions de miel sont suffisantes, ou encore que les abeilles sont nombreuses. De la même manière, au trou d’envol on peut repérer les apports de pollens, mais aussi sentir les bonnes odeurs de nectar boisé, tendre l’oreille pour écouter le bruissement de la colonie, et ressentir les flux de ventilation.

#3 J’agis

Au printemps et à l’automne, c’est-à-dire quand on agrandit le volume de la ruche ou qu’on la réduit après récolte, par sécurité on n’hésitera pas à réintégrer les acariens prédateurs dans la lutte contre le varroa, ceci pour favoriser une protection microbiotique permanente et obtenir ainsi toujours des abeilles en bonne santé. Cette intégration se fait par le haut pour bien saturer la colonie. Par ailleurs, en cas de présence de frelons asiatiques, ne pas hésiter à placer une harpe électrique ou un autre moyen de piégeage présent sur le marché. Puis, en hiver ou bien si les abeilles sont peu nombreuses à monter la garde, on met en place le bouchon percé pour réduire la circonférence du trou d’envol afin de limiter les risques liés aux ravageurs extérieurs.

En cours
d'année

à venir

Tutos vidéos


Les bonnes règles Accéder au jeu

Hivernage

Tuto concernant l'hivernage des abeilles dans nos ruches.

Voir le tuto

Nourrissage

Tuto concernant le nourrissage des abeilles sur nos ruches.

Voir le tuto

Remplacement vitre

Tuto concernant le remplacement de la vitre d'observation des abeilles sur nos ruches.

Voir le tuto

Tuto #4

Description du tuto n°4

à venir

Tuto #5

Description du tuto n°5

à venir

Règle n°1

J’oriente ma ruche de préférence vers une zone dégagée en privilégiant l’Est ou le Sud pour que les abeilles sortent tôt récolter le nectar des fleurs sans être gênées. Je sélectionne une surface plate de mon jardin. Je la surélève du sol et de niveau grâce au support souche creuse pour limiter les remontées d’humidité tout en gardant une communication avec la terre. J’y ajoute un toit pour la protéger des intempéries et des vents violents. Je la place de manière à éviter les courants d’air réguliers, si possible dans une zone brise-vent.

Règle n°2

J’enruche un essaim local afin d’avoir des abeilles déjà acclimatées à l’environnement.

Règle n°3

Je laisse le temps aux abeilles, en suivant un principe de développement sur 3 années. J’agrandis chaque printemps, et je récolte à l’automne.

Règle n°4

Je ne manipule pas régulièrement la ruche pour ne pas casser la propolis que font les abeilles faisant office de barrière phytosanitaire et antiseptique. Ainsi, je ne crée pas de déperdition de chaleur ni de microfissures.

Règle n°5

Je laisse essaimer. Par cette action, les abeilles reprennent le contrôle de leur instinct animal. En effet, la moitié de la colonie d’origine s’en va avec la reine mère pour fonder un nouveau nid ailleurs et ainsi proliférer. L’autre moitié reste dans la ruche et élève une nouvelle reine. Je peux récupérer à proximité de la ruche d’origine l’essaim qui se sera posé le plus souvent sous un branche. Ainsi, je peux développer une nouvelle colonie.

Règle n°6

Je n’effectue aucun traitement chimique en particulier. Privilégier une lutte dite microbiotique. Les véritables enjeux sont autour de notre environnement végétal. Pesticides, changements climatiques, pratiques apicoles sont les principales causes du déclin des abeilles. Planter des haies vives contribue à protéger et améliorer les ressources mellifères.

Règle n°7

Je ne nourris pas les abeilles, ni au sucre, ni au sirop, mais seulement avec du miel si besoin. Si on récolte c’est uniquement le surplus de miel, de manière à en laisser suffisamment à la colonie. Le miel est l’alimentation principale des abeilles. Il contribue à les réchauffer en hiver et renforce durablement leur système immunitaire.

Règle n°8

Je laisse en place les toiles d’araignées ainsi que les autres insectes qui ont élu domicile à proximité de la ruche et qui ne gênent pas directement le travail de l’essaim, même s’il s’agit d’un nid de frelon européen. En effet, certains insectes jouent un rôle non négligeable dans la protection phytosanitaire de la ruche, comme le faux scorpion, les fourmis, ou les araignées.

Règle n°9

Garder à l’esprit qu’on travaille avec du vivant. En cas de perte d’une colonie, je ne détruis pas les vieilles cires. Le plus souvent, un nouvel essaim d’essaimage viendra se nicher naturellement dans la ruche dépourvu d’abeilles pour occuper la place et profiter de certains rayons encore pleins de miel, ceci afin de se développer rapidement dans de nouvelles conditions.

Règle n°10

J’interviens sans parfum, sans accessoires, sans à-coups, de manière, propre, et en répétant certains gestes à l’avance s’il le faut, afin de déranger le moins possible les abeilles lors des manutentions et ainsi favoriser l’émergence d’une souche résistante.

Nos 10 bonnes règles de conduite

Règle #01 Règle #02 Règle #03 Règle #04 Règle #05 Règle #06 Règle #07 Règle #08 Règle #09 Règle #10

Le jeu
Ruche Erhard

Règles du jeu

Rassemblez tous les éléments afin de réaliser la ruche la plus complète et surtout dans le bon ordre afin de rendre l’environnement de vos abeilles le plus sain et sécurisé possible !


Tous les élèments sont déplaçables et superposables entre eux, alors soyez attentif !


Voici, par exemple, l’ordre dans lequel doivent être placés les éléments durant la première année suivant l’installation de la ruche :

Souche creuse | Corps | Plexiglass d’observation | Toile de jute | Couvercle percé | Toit en ardoise





Déplacer la caméra : Clic droit

Zoom caméra : Scroll molette

Séléctionner l'objet : Clic gauche

Déposer l'objet : Clic gauche sur la cible

Jouer au jeu

Qui
Sommes-nous ?


Passionnés par les abeilles, ma compagne et moi avons voulu, après de multiples pertes lors de nos expériences passées, imaginer une autre façon de pratiquer l'apiculture, avec une ruche reprenant les principes sauvages de la vie animale.


Nous avons alors pris l'initiative de concevoir une ruche en bois massif s'inspirant de l'habitat naturel des abeilles dans leurs troncs d'arbres, en la rendant accessible. Une ruche naturelle favorisant la biodiversité, respectueuse de l'environnement et du bien-être animal ; une ruche écologique ne nécessitant aucune intervention spéciale au cours de l'année ni aucun achat de matériel annexe.


L'ensemble de notre cheptel évolue désormais dans ces billots de bois rond, de fabrication artisanale. Leurs dimensions et leur forme cylindrique au volume proportionné ont été étudiées afin que les abeilles ne meurent pas de faim ni de froid, tout en évitant la prolifération de certains parasites.


Cette ruche, nous l'avons voulue à la portée de tous. Elle ne nécessite aucune notion particulière, ni aucune compétence professionnelle. Elle est adaptée aux personnes qui souhaitent tout simplement avoir des abeilles dans leur jardin, à ceux qui veulent polliniser davantage leur verger, ou encore à ceux qui aimeraient obtenir une petite production de miel en toute sécurité, sans nécessité d’intervenir avec gants, fumée et combinaison.


Conçu pour favoriser la biodiversité et rendre l’accession aux ruches accessibles à tous, nous avons inventé ce type de ruches dans l’optique de permettre à chacun qui le souhaite de pratiquer une apiculture passive. En effet, beaucoup d’entre nous devons nous affairer aux tâches prioritaires de la vie, tel que le travail, la santé, la famille. A cet effet, il fallait donc pouvoir imaginer une ruche mais aussi une méthode alternative aux pratiques conventionnelles. Basé sur la non-intervention, ruche et méthode forment un ensemble de règles techniques, morales et esthétiques qui permette justement de laisser nos abeilles tranquillement évoluer dans notre jardin sans être obligé de les nourrir avec eau sucré ou sirop de glucose, ou d’apporter des traitements chimiques.


Enfin, nous militons pour une apiculture responsable et engagée. Dans cette optique, nous accompagnons et conseillons tout au long de l’année.

Photo des créateurs des ruches Erhard
Image d'une ruche Erhard pour illustrer la partie présentation

Profitez d'une LIVRAISON GRATUITE pour toute commande.

Les
Tarifs

Je souhaite :

Accessoires/services
























Marquage personnalisé

Résumé de votre commande

Prix total : 0

Suivi personnel

Vous avez une ruche ? Consignez votre suivi ici !
CONSIGNER MON SUIVI
Au trou d'envol ?
Abeilles :
Pollen :
Chaleur :
Odeur :
Bruit :
Sous la grille inox ?
Abeilles :
Chaleur :
Miel :
Bruit :
Propolis :
Ajout d’un pot de miel aujourd’hui ?
Ajout d’acariens aujourd’hui ?
Remarques :
Veuillez renseigner votre identifiant

Contactez-nous

Pour toute question, demande de devis ou demande personnalisée, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous, nous nous ferons un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais. à bientôt !

Illustration de la ruche Erhard
  • Icône pin adresse postale

    1 RUE VIEILLE ROUTE
    68780 SOPPE LE BAS

  • Icône enveloppe mail

    stephanerhard@hotmail.fr

  • Icône téléphone

    06 70 24 84 86

* Champs obligatoires